à propos: "Confessions"

divider

(publié dans Classical Diary)

Quel est le trait de caractère qui vous définirait le mieux ?
Je ne suis pas aussi doux et modéré que l’on pourrait penser au premier abord.

Si vous n’aviez pas été musicien(ne), vers quel métier vous seriez-vous tourné(e)?
Acteur, comme mon frère, ou joueur de tennis.

Quelle est votre idée du bonheur ?
Jouer pour toujours, avec mes proches.

Quel sujet vous met systématiquement hors de vous ?
Les gens qui ne répondent pas aux messages.

Vous vous détestez quand vous…
Quand je fais tomber, casse, perds ou oublie des choses.

Quel personnage de fiction vous inspire ?
Le personnage principal de Un Prophète de Jacques Audiard, qui parvient à surmonter l’environnement incroyablement difficile de la vie en prison.

… et dans le monde réel ?
Les grands navigateurs en solitaire, comme Bernard Moitessier qui, après avoir réalisé le tour du monde le plus rapide de l’histoire, a décidé de continuer à naviguer…

A vos yeux, quelle est votre plus grande réussite ?
Seules des réussites modestes me viennent à l’esprit, j’espère que la plus grande est à venir !

Votre autobiographie s’intitulerait…
Ce n’est pas encore terminé !

Parlons de petits plaisirs, vous vous damneriez pour…
… frapper quelques balles avec Roger Federer.

Où vous sentez vous le mieux dans le monde ?
La maison familiale, cachée à flanc de coteau en Provence.

Le son que vous haïssez plus que tout ?
Le crissement extrêmement fort dans le métro de Londres, qui donne l’impression que les bords du train raclent contre les murs du tunnel.

Trois mots pour décrire le monde de la musique classique ?
Plus aucune frontière !

Enfin, quelle est votre devise ?
Toujours essayer.

 

maxime tortelier bournemouth symphony orchestra 2014
credit: Chris Morehouse
divider